• Catégories

  • Rubriques

  • Archives

    mars 2011
    L M M J V S D
    « Fév   Avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Articles publiés

  • Blog Stats

    • 7,180 hits
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 4 autres abonnés

L’Age des étoiles

L’Âge des étoiles

De Robert Heinlein

Critique dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict et Livre de Poche . Merci à eux !

Edition : Livre de Poche

Nombre de pages : 285

Quatrième de couverture :

Avec la surpopulation qui épuise les ressources de la Terre, la nécessité de trouver de nouveaux mondes habitables est devenue plus urgente encore en ce début de quatrième millénaire. Cependant, si le voyage interplanétaire est devenu techniquement possible, les vaisseaux spatiaux voyageront moins vite que la lumière et communiquer avec la Terre prendra chaque fois des années. Mais l’Institut de Recherches Prospectives a découvert une solution inattendue à ce dilemme : la télépathie. C’est ainsi que Pat, un adolescent extraverti, et son jumeau Tom vont pouvoir mettre leurs dons exceptionnels au service du grand projet de colonisation interstellaire. Tandis que Pat vieillira sur la Terre, Tom et tout l’équipage de l’Elsie échapperont à l’emprise du temps. Mais ces explorateurs d’un genre nouveau auront-ils jamais la chance de revoir le monde qu’ils ont quitté au terme des aventures extraordinaires qui les attendent dans les profondeurs de l’espace ?

Mon avis :

Voyager dans l’espace, visiter et coloniser d’autres planètes : n’est-ce pas le rêve de l’homme ? N’est-ce pas ce vers quoi l’humanité tend, repoussant jour après jour, siècle après siècle, les limites de la science et de la recherche astronomique. Nous sommes tous des Icare, à notre échelle, les ailes en cire ont bien vite été remplacées par des fusées, des vaisseaux spatiaux. C’est d’ailleurs ce thème et cette question qui font trembler la SF depuis de longues années. Il y a-t’il d’autres peuples au-dessus de nos têtes ? Nous regardent-ils ? Trouvera-t’on une nouvelle Terre dans cette immensité noire ? Tant de questions en suspens, qui se perdent dans toutes ces années-lumières… Je n’ai pas lu énormément de Science-Fiction, mais je sais tout de même apprécier une histoire originale, bien construite, et étonnamment profonde. Oui, j’ai vraiment aimé l’Age des étoiles.

Tout tremble, tout est éphémère. Le temps, l’espace. Tant de réalités qu’on a appris à ne pas remettre en question. Et quand quelque chose ne tourne pas rond, quand quelque chose sort des rails métalliques, rigides, le train déraille. Le grain de trop, le caillou qui fout tout en l’air. On naît, on meurt. On communique. Et si, et si, la télépathie existait ? Si elle existait, autour de nous, sans qu’on le sache, sans même qu’on la soupçonne. Derrière les visages perplexes, rieurs ou tristes, les cerveaux, liés entre eux par un complexe réseau, se communiquent. C’est ce que l’écrivain nous propose, il nous sert l’hypothèse d’une télépathie – un don qu’auraient la majorité des jumeaux ou certains spécimens rares. Pat et Tom possèdent ce don – partager le même œuf aurait des conséquences… Et voilà que la société future, en pleine volonté d’expansion spatiale et coloniale, voudrait se servir des ces « monstres » télépathes pour rester en contact. Oui, car les ondes de radio sont soumises aux lois de l’année-lumière, alors que la télépathie semble déroger à la règle. Dès lors, si on mettait un jumeau dans un vaisseau spatial, à la conquête de nouveaux horizons, et que l’autre restait sur Terre, à récolter et à transcrire les messages de sa moitié … que se passerait-il ? Tout serait possible. Grâce à eux, l’Institut peut continuer ses recherches et envoyer des colons dès qu’une nouvelle planète est découverte… Rapidité, professionnalisme. S’offre alors aux deux jumeaux un Océan d’expériences – partir, échapper au Temps qui passe (on ne vieillit pas pareil dans l’Espace) – ou rester et mener une vie de pacha, grâce aux salaires mirobolants de l’Institut. D’abord Pat part, puis revient. Accident en ski. C’est donc à Tom d’y aller. Lui qui rêve depuis longtemps de prendre de l’avance sur son frère. Il part à son tour. Lui – le microcosme, les autres jumeaux, les rencontres, les tensions, les découvertes : les accidents. L’autre – la vie aisée, les parents qui meurent, le mariage, les deux enfants, l’âge qui ride la peau… Le vaisseau continue son voyage à travers temps et espace. Nous, simple lecteur dans cet univers immense, plongé dans les pensées de Tom, le jumeau de l’Espace, on vit dans ce vaisseau. Ce n’est pas un microcosme, c’est un corps humain, avec ses nerfs, son sang qui coule, ses connexions synaptiques… Et ces passions qui se multiplient comme dans chaque huis-clos. Seule soupape – les pensées de l’Autre jumeau, en italique, qui nous ramènent brutalement sur Terre; c’est vrai, la vie s’écoule là-bas, on allait presque l’oublier. Tout passe sans qu’on s’en aperçoive. Incroyable, Robert Heinlein maîtrise le temps et les mots. Il m’embarque dans son roman d’une grande réflexion. Toutes ces réalités qui nous entourent, qui les fait, qui les défait ? Elles sont là, marquant les corps. Et on ne peut rien y faire. Juste lire, lire encore et ajouter une hypothèse de plus sur le Monde qui nous entoure. Une pensée de plus d’un auteur qui a l’audace d’y faire réfléchir. Regarder les étoiles, lire et espérer. Voilà mon échelle d’action. On ne sait pas ce que l’Avenir nous réserve.

Mon appréciation : 16/20


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :