• Catégories

  • Rubriques

  • Archives

    novembre 2010
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Articles publiés

  • Blog Stats

    • 7,172 hits
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 4 autres abonnés

Foudre

Foudre

De Christine Bravo

Critique dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict et XO Editions

Editeur : XO Editions

Nombre de pages : 282

Quatrième de couverture :

« – Sam, comment on va faire, je veux dire, après ?
C’était la première fois qu’on prononçait ce mot : après. Il n’a pas répondu. Il a marché jusqu’à la baie vitrée. Il est resté longtemps à regarder dehors. J’ai scruté le ciel à mon tour, il avait une couleur que je n’avais jamais vue. On aurait dit de l’argile rouge. Quand Sam s’est retourné, j’ai vu l’étau dans ses yeux. Deux pinces d’étain poli, une dans chaque oeil. Elles se sont refermées sur mon larynx.
– Il n’y aura pas d’après, il a dit. Il y aura toujours toi et moi. Exactement comme aujourd’hui.
Je songeai qu’il avait tort. Que l’amour a besoin d’air. Besoin d’être montré. Non, pas montré. Exhibé. Regardez qui j’aime. Regardez qui m’aime. Dévorez-nous des yeux. Mais j’étais d’accord avec lui sur un point. Pour nous, il n’y aurait pas d’après. »

Commentaires :

« Foudre » : La foudre est un éclair qui atteint la surface de la terre ou un objet. La foudre est universellement reconnue comme un phénomène dangereux, susceptible de faire fondre les parties métalliques des matériaux touchés (la température de la foudre atteint 30 000 °C ) ou bien l’éclatement ou la vaporisation de leurs éléments de surface. La foudre est la cause de nombreux courts-circuits, mais aussi d’incendies de forêt, de mort de bétail. Les brûlures et commotions électriques provoquées lorsqu’elle frappe un être humain peuvent être mortelles. (Extrait de : http://www.foudre.org/)

Fondre,éclatement,vaporisation,incendies,mort,brûlures,commotions. Voilà ce que c’est la foudre, voilà ce que c’est « le coup de foudre ». Un choc, un spasme, une destruction. Destruction des âmes, destructions des couples, fusion du corps et des passions. Violent, charnel, délicieux, mortel. « Universellement reconnue comme un phénomène dangereux ». On le sait pourtant, mais on y succombe. On y peut rien. C’est comme ça … Ça te tombe dessus sans que tu t’en rendes compte. Celui (celle) que t’attend depuis des lustres, celui (celle) qu’on voit en rêve, et bien, cette personne est là, devant toi, dans un lieu aussi moche et grisâtre que le rêve s’effondre. Mais t’as déjà signé, c’est fini, tu ne pourras plus l’oublier. Non, t’as beau essayer, je te promets que tu ne pourras pas l’oublier. Fais un trait sur tes rêves, tes espoirs, tes envies. Pour l’instant, c’est elle, et rien d’autre. Prenez un hôtel gigantesque, très haut, très haut dans le ciel; un ascenseur; deux personnes, et une chambre. Un puzzle simple, avec seulement quelques pièces, un assemblage bancal. Mais c’est ça aussi, l’amour, rien à voir avec les contes de fillettes, en robe de princesse rose, et avec un cheval blanc. Non, juste un ascenseur avec une musique niaise. Et pourtant, et pourtant : elle est là, il est là. Sam / Anna. C’est arrivé, le jour J. « Mais si j’avais emprunté l’autre ascenseur ? Mais si j’avais décidé de prendre les escaliers ? » Ca ne sert à rien de se débiner, maintenant. T’es foutu, mec; c’est la femme de ta vie.

Pourtant, ils n’avaient rien à désirer. Chacun de leur côté, une vie de couple quasi-parfaite, un Amour qui ne s’éteint pas. Des défauts ? Non, rien du tout, on ne les voie même pas. Tout est beau, tout est merveilleux. On se lève le matin avec le sourire, on se couche avec le sourire. Chaque jour était un bonheur, une pomme juteuse qu’on avait envie de croquer à pleines dents. Jusqu’à ce que cette sale sorcière leur refile la pomme maudite. Elle était pourtant si belle, si rouge, elle n’avait vraiment rien d’étrange. Mais voilà, t’y croques, t’y restes. C’est ce qui arrive à nos deux personnages. Et depuis, voilà, ils ne peuvent plus se quitter. L’une traductrice d’allemand, l’autre journaliste, les deux dans la même chambre désormais. Plus rien ne les intéresse, pour l’instant. Juste se voir, se toucher, se sentir. Et les conjoints qui appellent, qui leur demandent si tout va bien. Oh oui, tout va bien chéri, tout va très bien. Pourtant, tous les deux savent très bien que ce voyage a une fin, que leur vie de couple parfaite, et bien, ils ne peuvent la briser; plus la briser. Alors on passe un séjour magique, plaisir des sens, et puis on reprend l’avion, on retourne dans notre univers, totalement imparfait. Les conjoints : des pantins de chair qui t’aiment, mais toi, tu ne ressens plus rien. Plus rien n’a de goût. Christine Bravo nous plonge dans ce phénomène, au cœur des passions. Avec des mots crus, elle nous raconte tout ça, cette prison de métal, cette chambre douce et chaude, ces coups de fils déroutants, cette rencontre irréversible. Voilà quoi, un moment hors du temps où t’entends cette petite musique niaise, qui te trotte dans la tête. Pas un grand moment, juste un instant, un instant plaisant.  Mais voilà, maintenant, la prochaine fois que j’aurais envie de sortir, je prendrais l’ascenseur. Juste pour voir. Ça sert à rien de forcer le destin, c’est sûr. Mais juste pour essayer …

Mon appréciation : 15/20

 

 

 

Publicités

4 Réponses

  1. J’aime beaucoup ton article (et ta conclusion). Je ne peux pas dire que j’ai forcément envie de lire le livre mais en tout cas il m’intrigue c’est sûr. merci pour cet avis.

  2. Merci beaucoup à toi 🙂 Je serais heureux de connaître ton avis, quand tu l’auras lu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :